Ou s’en va Suzuki?

Pour partager :

suzuki-sx4-2015Depuis novembre dernier, les propriétaires de Suzuki du Canada se posent bien des questions. American Suzuki (la branche américaine de Suzuki) a décidé de se restructurer et de ne plus vendre de véhicules automobiles. American Suzuki se concentrera sur la vente de motocyclettes et de moteurs hors-bords. Suzuki Canada pourra-t-elle continuer à supporter une gamme uniquement canadienne?

Regardons les chiffres. En février 2013, Suzuki Canada a vendu 256 véhicules, en baisse de 44% par rapport au même mois de 2012. Depuis le début de l'année, c'est une baisse de près de 30% par rapport aux deux premiers mois de 2012. La part de marché de Suzuki est passée de 0,5% en 2011 à 0,3% en 2012, avec des produits qui commencent à dater et qui ne sont pas très économiques par rapport à leurs formats et à leurs concurrents. Le nombre de concessionnaires a aussi diminué du quart depuis 10 ans. On peut alors se demander comment Suzuki Canada compte pouvoir vendre plus de voitures et de VUS alors que les américains ont lancé la serviette.

Pour savoir où Suzuki s'en va, il faut savoir d'où elle vient. Suzuki a été fondée en 1909 à Hamamatsu au Japon par Michio Suzuki. D'abord sous le nom Suzuki Loom Works, ce n'est qu'en 1954 que Suzuki adopte la raison sociale que nous connaissons aujourd'hui, Suzuki Motor Company Ltd. Suzuki commercialise sa première voiture en 1955, la Suzulight à moteur 2-temps et traction avant. En 1970, le petit véhicule utilitaire LJ est lancé au Japon. Il est l'ancêtre du SJ qui sera lancé plus tard aux États-Unis, puis au Canada. D'ailleurs, Suzuki Canada a été créée en 1973. Le LJ n'était pas très puissant et mal adapté à la conduite sur route. Il a été révisé en 1985 avec le lancement du Samurai et la fondation de Suzuki of America Automotive Corp. puis d'American Suzuki Corp. en 1986. Ce fut ensuite l'arrivée des Forsa, Sidekick, Swift, Vitara et beaucoup d'autres.

Suzuki est aujourd'hui le quatrième constructeur japonais après Toyota, Nissan et Honda, le neuvième constructeur mondial par le volume de production. Elle emploie 45 000 personnes, possède 35 sites de production dans 23 pays et 133 distributeurs dans 192 pays. D'après les statistiques de la Japan Automobile Manufacturers Association (JAMA), Suzuki est le deuxième manufacturier japonais de petites voitures et camions. Et c'est encore un membre de la famille Suzuki qui en est à la tête, soit Osamu Suzuki. Celui-ci croit que Suzuki a beaucoup d'avenir et croit en ses ingénieurs pour développer de nouvelles technologies, notamment dans les domaines du diesel et d'un véhicule à propulsion électrique.

Toutefois, dans le quotidien, il faudrait que Suzuki règle ses problèmes d'alliance avec Volkswagen et crée des liens solides avec un autre constructeur. Fiat voudrait bien mais est un peu à cours d'argent par les temps qui courent. Rien n'est simple chez Suzuki. Espérons que la branche canadienne résistera aux vents forts créés par la compagnie-mère!

Par Christian Gagnon - autoExpert.ca

Pour partager :