Plus de radars photo sur les routes du Québec – une taxe volontaire

Pour partager :

Québec a annoncé au cours des derniers jours avoir commandé 37 cinémomètres photographiques, communément appelés radars photo. Il semble que ça provoque un tollé de protestation, car les automobilistes les qualifient de "pièges à tickets". Personnellement, je ne crois pas que tous les radars photo contribuent à améliorer le bilan routier. Certains sont probablement utiles, mais d'autres servent à payer l'infrastructure de ces radars photo. Moi, je les qualifie plutôt de "taxe volontaire"!

Plusieurs d'entre vous arrêtent au dépanneur chaque semaine dans le but de s'acheter des billets de loterie. Qu'elle est la meilleure façon de gagner à la loterie? C'est de ne pas en acheter! À moins d'avoir un problème de jeu, personne ne vous force la main pour acheter un billet de loterie.

Pour les radars photo, c'est pareil! Si on les cachait sous les buissons et qu'ils vous prenaient en photo en cachette, moi aussi je serais contre. Mais la loi oblige à les annoncer à l'avance! Une affiche verte, simple, avec un dessin d'appareil photo et le mot "VITESSE" en dessous. Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça m'incite à ralentir au passage de ce radar. Et, comme vous, j'accélère par la suite, évitant une contravention. Si vous n'avez jamais vu de radar photo, le vous suggère celui installé sur l'autoroute 20 Ouest à Boucherville. Tout le monde ralentit à 100 km/h à son approche pour accélérer par la suite. C'est assez impressionnant.

Lisez notre dossier complet sur les radars photo au Québec

Donc, le truc, c'est d'être plus intelligent que le gouvernement. Si vous ne voulez plus de radars photo, faites en sorte qu'ils ne soient pas payants pour le gouvernement et la polémique sera réglée.

D'ailleurs, j'aime mieux les radars photo que le radar tenu en main par un policier. Les policiers, eux, se cachent pour vous attraper. J'ai vu, au début de l'été dernier, sur un boulevard de Notre-Dame-des-Prairies, un policier à pied caché, radar à la main, derrière un lampadaire. C'était à peu près impossible de le voir. Plus loin, une voiture patrouille attendait pour arrêter les contrevenants. Cette façon de faire est, à mon avis, beaucoup plus choquante pour l'automobiliste pris sur le fait.

Plusieurs usagers de la route suggèrent que ces nouveaux radars photo soient vraiment installés dans des zones à risque: zone scolaire, près d'un parc ou dans un quartier résidentiel où les automobilistes ont le pied pesant. Je vous appuie à 100%! Un radar photo sur une autoroute est une inutilité absolue. Ce n'est pas à ces endroits que le risque d'accident est le plus élevé, car tout le monde va dans la même direction. Mais c'est un bon endroit pour y faire de l'argent rapidement et c'est exactement ce que le gouvernement réussira à faire, à moins que vous ne soyez vigilant et que vous ne portiez attention à la signalisation.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :

One thought on “Plus de radars photo sur les routes du Québec – une taxe volontaire

  • 1 novembre 2014 à 0 h 44 min
    Permalink

    Des radars de ce type ou autres Mesta 1000 ne servent à rien si nous n’avons pas un nombre important d’automobilistes ayant perdu la raison. Ce type de materiel serait plus pédagogique à l’entrée et à la sortie de nos SAQ qui elles sont souvent à la base de problèmes accidentogènes graves . Ce n’est pas la vitesse le facteur déterminant mais la perte de reflexes. L’alcool et les drogues y sont pour quelques choses. En fouillant bien du côté des résultats médicaux, nous serions bien agréablement surpris. Amnésie quand tu nous tiens.

Les commentaires sont fermés.