Quelques conseils pour économiser

Pour partager :

TransUnion propose six étapes faciles pour guider les Canadiens dans leur achat d'une voiture.

Les ventes d'automobiles au Canada ont chuté de 21 pour cent en décembre 2008 et les spécialistes prévoient qu'elles diminueront davantage en 2009. C'est ce qui expliquerait pourquoi de nombreux fabricants automobile multiplient les offres alléchantes afin d'inciter les consommateurs à acheter. Plus que jamais, les Canadiens doivent maintenant prendre le temps de revoir leur profil de crédit et comprendre comment les prêteurs risquent de les percevoir, et ce, afin de savoir s'ils sont en bonne position pour profiter des énormes remises auto et des faibles taux d'intérêts qui leur sont offerts sur les prêts.

"Bien que de nombreux Canadiens puissent être tentés de sauter sur ces offres, il est très important pour eux de prendre du recul et de savoir d'abord s'ils remplissent les conditions requises. Ensuite, ils pourront évaluer s'ils peuvent vraiment assumer les coûts à long terme qui sont associés à un achat de ce genre", explique Tom Reid, directeur des solutions pour les consommateurs chez TransUnion.ca. "Les consommateurs doivent plus que jamais prendre conscience de leur réputation de solvabilité ainsi que de leur situation financière globale, de sorte qu'ils puissent prendre des décisions éclairées en ces temps incertains."

Voici quelques étapes simples que propose TransUnion pour aider les Canadiens à y voir plus clair dans leur achat d'une voiture :

1) Effectuer les mises au point nécessaires. Que vous soyez ou non à la recherche d'une voiture, surveillez de près votre dossier de crédit. Si vous y décelez une anomalie, vous devriez d'abord contacter le créancier concerné. Si cela ne règle pas votre situation ou si le problème ne met pas en jeu un compte de crédit ou un compte de prêt spécifique, communiquez directement avec l'agence d'évaluation du crédit appropriée. Si vous avez des problèmes importants avec votre rapport, considérez la possibilité de reporter votre achat jusqu'à ce que ces problèmes soient résolus afin que vous puissiez profiter du meilleur taux possible.

2) Réduire ses dettes. La réduction de vos soldes de cartes de crédit ou le remboursement de vos petites dettes peut améliorer votre degré de solvabilité et vous permettre d'économiser sur un prêt. La diminution de votre ratio de la dette sur le revenu peut également accroître votre pouvoir d'emprunt.

3) Faire un achat à l'épreuve du temps. Décidez d'abord si vous voulez acheter une voiture neuve ou d’occasion. L'achat d'une voiture usagée peut vous permettre d'économiser beaucoup d'argent si vous faites quelques recherches. Étant donné que la dépréciation des voitures neuves varie généralement entre 10 et 35 % au cours des deux premières années, il serait judicieux de votre part de vérifier le taux de dépréciation de la voiture qui vous intéresse en comparant le prix d'achat actuel au prix de la même voiture fabriquée il y a deux ans. Les fabricants offrent d'excellents prix sur les nouvelles voitures, alors vous devez vous assurer de prendre la bonne décision.

4) Vérifier son inventaire. Évaluez ce que vous possédez déjà afin de déterminer si vous avez une valeur d'échange ou un acompte pour vous aider à payer la voiture. Ces actifs peuvent vous aider à négocier un meilleur taux avec les prêteurs, ce qui peut être particulièrement important si vous avez un problème de solvabilité.

5) Bien se préparer. Lorsque vous êtes prêt à parler aux prêteurs, il est judicieux de rechercher les meilleurs taux d'intérêt disponibles. Visitez votre banque locale et votre coopérative d'épargne et de crédit afin de discuter de la possibilité d'unprêt auto. Attendu que le financement d'une voiture avec le concessionnaire peut être parfois dispendieux, il est intéressant d'évaluer vos options en fonction de votre capacité financière. Il faut aussi se rappeler que le magasinage de votre prêt avec différents prêteurs sur une période de quelques semaines aura généralement le même effet net sur votre cote de solvabilité que le fait de vérifier avec un seul prêteur.

6) Évaluer l'ensemble des coûts. Il est important que les consommateurs gardent présent à l'esprit que cet achat comporte bien plus que le simple prix du véhicule. En effet, assurez-vous de bien vous renseigner sur les coûts d'assurances et d'entretien, la consommation d'essence de la voiture et tous les extras qui s'ajoutent au bout du compte.

TransUnion Canada

Pour partager :