Retour sur la tempête

Neige et danger sur la route

La tempête de neige de la fin de semaine est probablement l’une des plus importantes que nous connaîtrons cet hiver, tant par les quantités de neige reçues que par les vents. Il y a aussi le fait que cette tempête est arrivée assez tôt dans la saison, contrairement à ce que nous avons vu ces dernières années.

Je profite de ce texte pour signaler quelques comportements dangereux que j’ai rencontrés sur la route dimanche dernier. D’abord, plusieurs d’entre vous n’avaient pas encore de pneus d’hiver. Je sais, la date à laquelle les pneus d’hiver deviennent obligatoires est le 15 décembre, mais, de votre côté, vous savez que vous vivez au Québec et qu’il n’y a pas d’endroit où la météo est plus imprévisible qu’ici. D’ailleurs, il faudrait que le gouvernement réagisse et devance cette date au 15 novembre. J’ai même entendu quelqu’un dire que ça fait quatre ans qu’il roule sur ses pneus quatre-saisons! Bravo champion!

Si vous roulez sur des routes de campagne un peu moins déneigées, limitez votre vitesse et, lorsque vous rencontrez un autre véhicule, ralentissez encore et tentez de garder votre droite. À deux reprises dimanche, j’ai frôlé le fossé parce que la voiture venant en sens inverse roulait pratiquement au centre de la chaussée.

De grâce, lorsqu’il neige abondamment ou qu’il y a de la poudrerie, allumez vos phares même s’il fait jour. Normalement, la très grande majorité des voitures sur nos routes aujourd’hui possèdent des feux de jour, mais ce dispositif n’allume pas vos feux arrière. Une voiture arrivant plus rapidement pourrait vous percuter par l’arrière. Vous me direz que la neige va les recouvrir rapidement, mais la chaleur dégagée par la lumière devrait faire fondre un minimum de neige.

Il est parfois tentant de doubler les chasse-neige, car ils ne roulent pas très vite. Tentez de faire passer cette envie! Le brouillard de neige occasionné par le chasse-neige obstrue considérablement votre visibilité. Il est alors presque impossible de voir venir un véhicule face à vous, et il en est de même pour le véhicule qui croise le chasse-neige. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Notre-Dame-de-Lourdes, dans Lanaudière, dimanche matin. Le conducteur pressé est finalement arrivé beaucoup plus tard que prévu.

Et à vous tous, conducteurs de véhicules à quatre roues motrices qui se croient invincibles, sachez que vous ne l’êtes pas! Plusieurs conducteurs se pensant plus en sécurité que les autres, roulent plus vite et mettent en danger les autres usagers de la route. Quand vous roulez plus vite, vous annulez toute la sécurité supplémentaire que vous procure la traction intégrale. Et lorsque vous perdrez le contrôle, ce sera le banc de neige qui vous arrêtera.

Tout ça pour dire qu’on ne changera pas la nature. De la neige, il y en a eu et il y en aura encore. Prenez vos précautions et pensez aux autres. Tout le monde a le droit d’utiliser la route en toute sécurité!

Par Christian GagnonLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>