Le Salon de l’Auto de Francfort… il y a trente ans!

Salon de l'auto de Francfort

Le Salon de l’#Auto de #Francfort propose cette année, une exposition qui met en vedette quelques véhicules présentés en 1983, donc il y a trente ans. Plusieurs n’ont jamais posé les pneus en Amérique. En revanche, quelques autres pourraient vous remémorer quelques bons souvenirs.

La Renault Fuego Turbo permettait de démontrer les aptitudes de la firme française pour les voitures sportives. Son 1,6 litre turbo de 114 chevaux présentait une belle vigueur. Sa silhouette, tirée de la Renault 18, était excitante et la Fuego était une des rares sportives à offrir quatre vraies places. Son prix en 1983: 10 995$.
1983-RENAULT-FUEGO-TURBO

La Ford Sierra XR4i 1983 fut la base d’une nouvelle marque en Amérique en 1985: Merkur. La Sierra était très populaire en Europe et Ford croyait que les Américains l’apprécieraient. Elle avait laissé son V6 de 2,8 litres sur le Vieux-Continent pour nous offrir un quatre cylindres turbo moderne de 2,3 litres avec injection d’essence. L’avenir prouvera à Ford que lancer une nouvelle marque n’est pas facile, malgré l’arrivée de la Scorpio quelques années plus tard. La marque Merkur s’est éteinte sans faire de peine à qui que ce soit. Le prix de la Merkur XR4Ti en 1985: environ 23 000$.

Une autre vedette de 1983, la Volkswagen Golf de deuxième génération, a pris deux ans pour débarquer en Amérique. La Golf de 1985 était appelée à remplacer la Rabbit. Son moteur diesel de 1,6 litre ne produisait que 52 chevaux, le 1,8 litre essence en offrant 90. Ce qui frappe le plus, c’est que la GTI ne vous gratifiait que de 100 chevaux, moins que dans une Mazda2 d’aujourd’hui! Néanmoins, elle connaîtra une belle carrière. Ses rivales de l’époque s’appelaient Honda Civic et Dodge Colt. Son prix: 8600$.
1983-VOLKSWAGEN-GOLF

La Porsche 928 sortait des sentiers battus en 1983. Pour grosse et plus lourde que la 911, elle offrait beaucoup plus de confort que sa petite sœur. Son moteur V8 de 4,5 litres produisait 231 chevaux, à condition de la gaver de 16,6 litres/100 km. Fait marquant, la transmission automatique à trois rapports était offerte de série, alors que la manuelle à cinq vitesses était en option. Sacrilège! Son prix n’avait d’égal que sa consommation d’essence: 60 900$.
1983-PORSCHE-928

En 1983, Mercedes tentait une percée vers des modèles plus petits. Ainsi est née la 190E. Arrivée en Amérique en 1984, elle offrait un moteur quatre-cylindres de 2,3 litres et 113 chevaux, alors qu’un diesel de 2,2 litres tentait de propulser la petite Mercedes avec ses 72 chevaux. Les freins antiblocage étaient offerts en option et pour la première fois, l’équipement de série comprenait des rétroviseurs chauffants. La finition intérieure faisait un peu bon marché, mais le prix était bon pour l’époque: 31 000$.
1983-MERCEDES-BENZ-190

Le Salon de l’Auto de Francfort débute officiellement aujourd’hui et se poursuit jusqu’au 22 septembre. Il en coûte 13 euros en semaine et 15 euros la fin de semaine pour y accéder. Pas cher, si votre billet d’avion est déjà acheté!

Par Christian GagnonLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>