Sebastian Vettel: et de sept

Pour partager :

Grand prix de Singapour 2013

Une troisième victoire de suite à Singapour et une septième cette saison: tel est le bilan impressionnant de Sebastian Vettel. Il a réussi à terminer à plus de 47 secondes d'avance sur Fernando Alonso et Kimi Raikkonen, dimanche au Grand Prix de Singapour.

Cette victoire était déjà assurée après quelques tours. Vettel partait de la première position et a connu un bon départ, mais son rival de première ligne, Nico Rosberg fait mieux et dépasse le pilote Red Bull à l'approche du premier virage. La Mercedes roule trop vite et Rosberg doit prendre son virage plus large permettant à Vettel de reprendre le premier rang.

Au 22e tour, après le premier arrêt pour changer les pneus, le leader du Championnat des pilotes a 9,5 secondes sur Rosberg, avec Alonso en troisième et Mark Webber en quatrième. Deux tours plus tard, la Toro Rosso de Daniel Ricciardo frappe le mur dans le virage 18 et la voiture de sécurité est déployée.

Lorsque la voiture de sécurité se retire, l'allure de Vettel est encore plus surprenante. En quelques tours, il gagne 3,2 secondes sur Rosberg. L'ingénieur du pilote de Red Bull, Guillaume Rocquelin, permet à Vettel "utiliser ses pneus" pour agrandir l'écart. Il n'avait pas besoin de cet encouragement, car cinq tours après le retrait de la voiture de sécurité, Vettel a 14 secondes d'avance sur Rosberg.

À ce moment, la victoire est acquise. Toutefois, il y a d'autres événements derrière Vettel. Premièrement, Romain Grosjean se retire en raison d'un problème d'un problème d'air dans le moteur au 39e tour. Ensuite, Rosberg et Webber ont fait leur deuxième arrêt. Le pilote de Mercedes a connu un arrêt plutôt long, alors c'est Webber qui en a profité. Il est alors huitième et devant ceux qui se sont arrêtés durant la sortie de la voiture de sécurité.

C'est à ce moment qu'Alonso est monté jusqu'à la deuxième place. L'Espagnol avait déjà un bon début de course, passant de la septième place sur la grille de départ au troisième rang. En décidant de continuer la course avec les pneus installés pendant la période de la voiture de sécurité, il a pris un risque, mais ce fût payant.

La même stratégie a aussi servi Raikkonen. Le Finlandais a même pu dépasser Jenson Button pour s'emparer du troisième rang, tard dans la course.

Webber est remonté jusqu'à la quatrième position et a commencé à harceler Raikkonen. Dans les derniers tours, on lui a dit d'y aller modérément, puis, à un tour de la fin, il a signalé ne plus avoir de puissance. Avec des flammes derrière sa Red Bull, il a quitté la course.

Ce qui veut dire que Rosberg termine quatrième, avec Hamilton cinquième dans la deuxième Mercedes. Felipe Massa finit sixième pour Ferrari, avec les McLaren de Button et Perez en septième et huitième, respectivement. Le neuvième rang revient à Hulkenberg et le point final du jour est emporté par Adrian Sutil.

Le 14e Grand Prix se déroulera en Corée, le 6 octobre.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :