Sebastian Vettel remporte le Grand Prix de Malaisie

Pour partager :

grand-prix-de-malaisie-2013Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix de Malaisie dimanche après avoir ignoré les consignes de son équipe et dépassé son coéquipier Mark Webber.

Le pilote d'Infiniti Red Rull Racing a gagné son 27e Grand Prix et accède au sixième rang de la liste des pilotes qui ont remporté le plus de Grand Prix, à égalité avec Jackie Stewart. Vettel a traversé la ligne d'arrivée quatre secondes avant Webber, lui-même sept secondes avant les pilotes de Mercedes Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Vettel a admis avoir ignoré la consigne de rester derrière Webber. Rosberg a connu le problème inverse puisqu'il a respecté la consigne de l'équipe Mercedes et est resté derrière le Champion 2008, Lewis Hamilton, et a terminé 4e.

La course a débuté sur des pneus intermédiaires. Une averse a mouillé la piste avant la course, mais tout a séché rapidement. Vettel a bien démarré de sa pole position et a tenu son avance. Fernando Alonso a pris la seconde place, mais a fait contact avec Vettel et les dommages l'ont poussé dans le gravier un tour plus tard, le forçant à l'abandon.

Webber a alors pris la deuxième place avec Hamilton en troisième, Jenson Button en quatrième et Nico Rosberg en cinquième avec Felipe Massa derrière. Rosberg a bataillé pour dépasser Button avant que la piste ne sèche entièrement, provoquant plusieurs arrêts prématurés aux puits. Vettel et Massa se sont arrêtés au cinquième tour, suivi par presque tous les autres aux tours six et sept. Webber, lui, s'est arrêté au septième tour pour mettre des pneus de surface sèche.

Les quatre premiers se sont, par la suite, éloignés du troupeau, laissant Button à l'écart. La mauvaise journée de Button n'était pas terminée puisqu'un problème avec la noix qui tient la roue avant gauche lui a faire perdre une minute dans les puits, laissant le Britannique un tour derrière les autres.

Par la suite, Vettel s'est retrouvé derrière Hamilton après le troisième arrêt, mais a repris sa place devant au 38e tour. Les leaders se sont bataillés jusqu'au quatrième arrêt. Au retour, Rosberg a demandé à son équipe la permission d'attaquer Hamilton, ce qui lui a été refusé. Le coureur anglais a donc récolté son premier podium avec Mercedes.

Pendant ce temps, l'équipe a demandé aux Red Bulls de ménager leurs voitures. Mais Vettel ne travaillait pas pour la deuxième place. Il a attaqué Webber avec quelques batailles corsées roues contre roues, réussit à le dépasser et remporta son troisième Grand Prix de Malaisie.

Plus tard, sur le podium et dans les entrevues suivantes, Vettel a admis avoir mal agi et s'est excusé à Webber et à l'équipe pour ses actions. Il a dit comprendre la frustration de Webber, mais a promis de leur expliquer plus tard la raison de cette désobéissance.

Derrière les meneurs, Massa a pris le cinquième rang pour Ferrari. Suivent les Lotus de Grosjean et Raïkkönen. Nico Hülkenberg a commencé sa saison avec Sauber en huitième place, Pérez (McLaren) en neuvième et Vergne (Toro Rosso) en dixième.

Par Christian Gagnon - LeBlogauto.ca

Pour partager :