Sécurité routière – De bonnes habitudes de conduite

Pour partager :

Sécurité routière
L'été se termine doucement, la rentrée scolaire est déjà derrière nous et il est maintenant largement temps de prendre ou de reprendre de bonnes habitudes de conduite. Avec un trafic routier plus dense que pendant la période estivale, ainsi que de très nombreux travaux sur la route, la patience et le sens civique de nombreux conducteurs sont mis à rude épreuve. Et pourtant, la sécurité sur nos routes ne dépend que de nous. Prudence et vigilance sont donc les maîtres mots en ce mois de septembre.

Parmi les éléments qui demandent une attention toute particulière, il est indispensable de mentionner les cyclistes qui parcourent encore les rues de Montréal, les écoliers en chemin pour l’école, parfois inattentifs aux dangers de la circulation et des automobiles, les autobus scolaires qui embarquent et débarquent les élèves devant les points de ramassages et les écoles, mais également les rues barrées et dont le sens de circulation a été modifié afin de permettre aux ouvriers d’effectuer des travaux de réfection de la voirie. Tout ça représente sans conteste un parcourt d’obstacles qui demande un patience et un savoir vivre plus accru qu’habituellement.

Même si la pluparts des constructeurs d’automobiles, dont Ford pour ne pas le citer, font preuve d’inventivité pour améliorer la sécurité de leur véhicules, que ce soit pour vous protéger, vous, conducteur, ou bien les personnes qui vous entourent lors de vos déplacement, le meilleur élément de sécurité à bord d’une auto reste incontestablement le conducteur.

Voici quelques conseils qui devraient vous aider au quotidien à mieux gérer vos déplacements et à rendre ainsi nos routes plus sécuritaires.

Surveillance des angles morts

  • Il est important de s’assurer que les voies et les sorties sont libres avant d’entreprendre un changement de voie, ou bien tout simplement de sortir de son véhicule. Cette précaution qui peut sembler banale à certains peut vous éviter bien des ennuis si vous n’avez pas remarqué un cycliste ou un enfant qui arriver de nulle part.
  • Sur le même principe, vérifiez la présence de cyclistes et/ou de piétons avant de sortir d’un stationnement, sans vous soucier uniquement des automobiles qui arrivent dans un sens ou dans un autre.
  • D’un point de vue technologique, il existe des solutions novatrices en matière de sécurité routière, dont un système d’alerte pour angles morts BLIS(MD) qui permet de prévenir le conducteur automatiquement lorsque des objets se trouvent dans un des angles morts. Lorsque le cas se présente, le système peut utiliser trois façons différentes pour informer le conducteur d’un danger immédiat : une lumière dans le miroir latéral correspondant à l’angle en question, un avertissement sonore et/ou un message sur l’afficheur multifonctions du véhicule.
  • Autre technologie intéressante, une caméra de recul fixée à l’arrière de votre véhicule pourra également vous offrir une meilleure visibilité lors de certaines manœuvres. Cela vous aidera bien évidemment à vous stationner plus facilement, mais également à voir certains dangers habituellement non visibles sans ce type de technologie. Le fonctionnement de la caméra est simple. Celle-ci s’active automatiquement lorsque la marche arrière du véhicule est enclenchée. Cela vous permettra de repérer plus facilement les piétons et les cyclistes qui se trouveraient proches de l’arrière de votre auto. N’oubliez pas que la taille de certains enfants ne permet pas de les voir à tout coup lorsqu’ils passent derrière votre véhicule. En cas de danger ou d’objet trop proche de l’arrière de votre auto, un signal sonore retentira, vous invitant, selon les cas, à arrêter immédiatement votre auto ou bien à reculer très lentement.

Réduisez votre vitesse.

Les limitations de vitesse ne sont pas là vous embêter, mais bien pour garantir votre sécurité ainsi que celle des autres, que ce soient des piétons, des cyclistes ou bien d’autres automobilistes. Il est donc important d’apporter une attention particulière aux points suivant :

  • Surveillez votre vitesse lorsque vous conduisez dans une zone rurale ou scolaire et soyez surtout très attentifs à ce qu’il se passe autour de vous.
  • Dans les zones scolaires, respecter toujours la limite de vitesse permise, cédez le passage aux brigadiers et soyez de façon général prudents et vigilants. Vous devez vous préparez-vous en tout temps à freiner lorsque les clignotants rouges d’un autobus scolaire sont allumés et arrêtez votre véhicule à au moins cinq mètres de l’autobus.
  • En zone urbaine, vous devez conduire plus lentement afin que vous ayez le temps nécessaire pour réagir à une situation de danger immédiat : un piéton distrait qui traverse la chaussée, une automobile qui sort d’un stationnement ou un cycliste inattentif qui vous coupe la route. De façon générale, les routes et les rues sont habituellement plus étroites au centre-ville, et les risques d’accident sont donc bien plus élevés. Prenez votre temps, ralentissez votre vitesse et soyez vigilant à tout ce qui vous entoure. N’oubliez pas que plus vous conduisez vite, plus votre champ de vision se rétrécit et vos chances d’avoir un accident augmentent également.

Gardez vos distances

  • Les distances de sécurité sont un élément important à respecter, surtout en milieu urbain. Ainsi, lorsque vous roulez à côté d’un cycliste ou bien lorsque vous vous apprêtez à en dépasser un, il est vital de garder une distance de sécurité d’un mètre entre votre auto et le cycliste en question. Évidemment, cette manœuvre doit être fait également en toute sécurité en tenant compte des autres véhicules ainsi que de la circulation dans les autres voies.

Pour résumer, malgré les technologies de plus en plus innovantes destinées à augmenter votre sécurité et celle des autres, cette responsabilité incombe en premier lieu aux automobilistes qui doivent s’assurer de n’être un danger ni pour eux-mêmes ni pour les autres. Savoir conduire de façon responsable en s’adaptant à son environnement et modifier ses habitudes de conduite est un devoir civique.

N’oublions pas que les accidents n’arrivent pas qu’aux autres. Nous sommes exposés tous les jours aux dangers de la route, que nous soyons conducteurs, piétons ou cyclistes. Sachons partager la route de façon sécuritaire.

Si vous êtes curieux de connaître votre comportement sur la route, vous pouvez l’évaluer en ligne sur le site de la Société de l’assurance automobile du Québec.

Par Christophe Humbert - LeBlogAuto.ca

Pour partager :