Sergio Pininfarina : retour sur la vie d’un génie de l’automobile

Pour partager :

Il y a plus d’un mois, et plus précisément le 3 juillet 2012, un grand nom de l’automobile nous a quitté. Il se nomme Sergio Pininfarina, et il a changé le design de l’automobile, pour l’amener à son apothéose. Retour sur un grand monsieur, et sur quelques-uns de ses modèles les plus mythiques !

Sergio et Andrea Pininfarina - Le Blog Auto.ca
Sergio Pininfarina et son fils Andrea

Sergio Pininfarina est né le 8 septembre 1926 dans la ville de Turin, en Italie, et il est décédé le 3 juillet 2012 dans cette même ville, à l’âge de 85 ans, suite à une maladie. Père de 3 enfants, il est le fils de Battista Farina, surnommé “Pipin”. C’est en 1961, suite à un décret présidentiel, que le nom Pininfarina prend forme. Sergio est également le cousin de Nino Farina, qui est devenu le tout premier pilote à devenir champion du monde de Formule 1. En 1950, il décroche un diplôme d’ingénierie mécanique après avoir étudié à l’école polytechnique de Turin, et il rentre dans l’entreprise familiale aussitôt après. Durant plusieurs années, il apprend sur le tas aux côtés de son père et le duo Battista-Sergio a collaboré sur un grand nombre de modèles. En 1952, il commence sa collaboration avec le constructeur italien Ferrari, et commence doucement à se faire un nom dans le monde de l’automobile.

En 1966, suite à la mort de son père, il reprend les rênes de la société familiale Pininfarina SpA et c’est ainsi qu’il commença à dominer le design automobile mondial. Plusieurs modèles, devenus désormais mythiques commencent à sortir de la société. En 1979, Sergio Pininfarina connaît une très belle année. Il est décoré de la légion d’honneur par le président de la République Française Valery Giscard d’Estaing, et il reçoit le “Prix Compasso d’Oro”, la plus haute distinction en design. Il recevra ce dernier également en 1994. C’est également durant l’année 1979 qu’il devient député européen, poste qu’il garde jusqu’à 1984. Durant l’année 1980, il ouvre un centre de design à Cambiano pour le compte de sa société et le dote d’une soufflerie moderne et d’outils numériques en 1982. En 1986, il introduit sa société Pininfarina SpA en bourse. De 1988 à 1992, il devient président de la confédération générale de l’industrie italienne, nommée la Confindustria. En 1997, Jacques Chirac l’élève au rang d’Officier de la légion d’honneur. C’est en 2002, qu’il cède la direction de l’entreprise familiale à son fils, Andrea Pininfarina. Malheureusement, ce dernier mourut dans un accident de la circulation en 2008, au volant d’un scooter. C’est son second fils, Paolo Pininfarina qui reprend alors le flambeau, mais depuis cet accident, la détresse s’est plutôt installée dans la famille. En 2007, Sergio Pininfarina rentre dans l’Automotive Hall of Fame. En octobre 2011, la société annonce avoir fermé 3 usines de production et licencié 127 salariés. Ainsi, la compagnie familiale cesse la production de véhicules pour certains constructeurs et se concentre sur ses activités de design, d’ingénierie et de recherche et développement, principalement dans le domaine des véhicules électriques.

Ferrari F-40 1987 - Le Blog Auto.ca
La Ferrari F-40 de 1987

Comme dit précédemment, Sergio Pininfarina a eu trois enfants. Lorenza, qui a longtemps été à la tête de la communication de la société Pininfarina SpA. Andrea, qui après avoir succédé à son père, a connu une mort tragique. Et Paolo, né en 1958, administrateur délégué de Pininfarina Extra, une société de design industriel, puis qui succède à son frère après la mort de ce dernier. La société familiale a collaboré avec un grand nombre de constructeurs mondiaux. On peut citer des constructeurs américains, comme Dodge ou encore General Motors, des européens, tels que Lancia, Alfa Romeo, Maserati et Peugeot et même des japonais, comme Honda et Mitsubishi. Pininfarina a mis sa marque un peu partout dans le monde et l’entreprise a annoncé avoir créé plus de 1 000 modèles, dont 250 ont été fabriqués et vendus.

Concernant les modèles de ce grand designer, on peut en citer quelques-uns, comme la fameuse Ferrari Testarossa ou encore la Peugeot 504 coupé. La Testarossa était motorisée par un V12 à plat de 390 chevaux, et elle pouvait atteindre la vitesse maximale de 300 km/h. Produite de 1984 à 1996, plus de 7 000 exemplaires ont vu le jour. Pininfarina a connu une très belle collaboration avec le constructeur français Peugeot. Plusieurs modèles ont vu le jour comme la 403, la 404, la 204, la 504 coupé et cabriolet, la 205, la 306 cabriolet, la 605 et plus récemment la petite 1007. On lui doit également la Peugeot 406 coupé de 1996, qui est encore considérée comme l’une des plus belles voitures françaises.

Il ne faut pas oublier l’Alfa Romeo Spider Duetto de 1966, qui est désormais reconnu comme un classique de l’automobile. Et que dire de la BMC 1800 Berlina Aerodinamica, qui n’était qu’un prototype, mais qui a inspiré les futures grandes berlines à hayon, comme la Citroën CX et la Lancia Gamma. En 1987, Pininfarina et Enzo Ferrari sortent un sacré bolide nommé Ferrari F40. C’est le dernier modèle avant la mort d’Enzo Ferrari, survenu une année après, et ce véhicule est devenu une véritable icône dans le monde de l’automobile. Les 400 exemplaires prévus se sont vendus très rapidement, et sa production a été augmentée a plus de 1 300 unités. À sa sortie, c’était le véhicule le plus rapide au monde, motorisé par un V8 de 471 chevaux. Et pour la petite anecdote, c’est Sergio lui-même qui avait convaincu Enzo Ferrari en 1965, d’adopter le moteur central pour ses futurs modèles de série. En 1995, Pininfarina travaille avec le constructeur japonais Honda et dévoile le concept Honda SSM. Ce prototype préfigurait l’actuel S2000, qui est sorti 5 années après. Et pour terminer, n’oublions pas la magnifique Ferrari Mythos de 1989, qui a fait rêver un grand nombre de fans de la marque de Maranello. Seulement 3 exemplaires existent dans le monde, et appartiennent à de riches collectionneurs.

Alfa Romeo Spider Duetto - Le Blog Auto.ca
L'Alfa Romeo Spider Duetto de 1966

La firme Pininfarina et principalement le nom Sergio Pininfarina n’est pas prêt de se faire oublier, beaucoup de modèles nous le rappellent, mais il est impossible de tous les citer. Il a également mis sa patte stylistique sur des modèles comme la Ferrari 612 Scaglietti, et plus récemment sur la Ferrari 458 Italia de 2010. Mais certaines rumeurs annoncent que la mythique collaboration entre Ferrari et Pininfarina touche désormais à sa fin. Rien n’a été annoncé, mais cela serait bien dommage ! Ce grand monsieur du design automobile laisse derrière lui un passé et des véhicules que nous ne sommes pas prêts d’oublier. De grands hommages lui ont été fait comme cette phrase d’Harald Westler, le patron de Maserati, qui a déclaré après la mort de Pininfarina « l’Italie perd avec Sergio Pininfarina, l’un de ses ambassadeurs les plus prestigieux dans le monde ». Repose en paix, génie de l’automobile !

Brian Oudart - Le Blog Auto.ca

Pour partager :