Six conseils pour préparer votre voiture pour l’été

Pour partager :

Tout le monde discute des moyens à prendre pour préparer les voitures pour l'hiver, mais saviez-vous que vous devriez aussi préparer votre voiture pour l'été?

Les hivers canadiens peuvent être particulièrement durs pour votre véhicule. Toute cette neige, cette glace, ce sel et ces températures sibériennes (ou canadiennes ?) peuvent causer de sérieux dommages. Nous vous présentons donc quelques conseils importants relatifs à l'entretien de votre voiture qui non seulement lui assureront un fonctionnement en douceur et éviteront les situations d'urgence, mais qui pourraient aussi vous aider à économiser des centaines de dollars en réparations, tout simplement en prévenant les problèmes avant qu'ils ne se manifestent.

Voici une liste de six initiatives à prendre pour vous préparer à la conduite en été :

1) Nettoyez le dessus de la batterie : Saviez-vous que la poussière accumulée sur une batterie est conductrice du courant électrique et peut ainsi drainer l'énergie accumulée même lorsque la voiture est stationnée ? Au cours de l'hiver, le sel et le sable utilisés sur les routes s'infiltrent dans le compartiment moteur et sur la batterie.

Pour obtenir le meilleur rendement de la batterie cet été, assurez- vous que le dessus est propre et sec et que les bornes et les raccords sont propres et bien serrés. Ce simple conseil d'entretien peut vous éviter d'avoir à remplacer votre batterie.

2) Vérifiez le climatiseur : Un climatiseur dont le fonctionnement est faible flanchera probablement par temps chaud. Une vérification du système avant la belle saison peut vous éviter des réparations coûteuses. Si votre véhicule compte plusieurs années, cette  vérification est particulièrement importante puisque la réparation d'un climatiseur peut coûter des centaines de dollars.

« La plupart des gens tiennent le climatiseur de leur voiture pour acquis jusqu'à ce qu'il ne fonctionne plus », constate Annie Colman, directrice des services sur le terrain de Mazda Canada. « Il en coûte peu de faire vérifier votre climatiseur au printemps et ce service peut empêcher les petits problèmes de se transformer en maux de tête coûteux. »

3) Remplacez les balais d'essuie-glace usés : Au cours d'un long hiver rigoureux, les balais des essuieglace sont soumis à des fluctuations de température importantes et sont lourdement sollicités par le déblaiement de la glace et de la neige. Ces conditions peuvent user ou fendre les balais, ce qui en réduit l'efficacité et réduit la visibilité. Donc, avant les pluies du printemps, assurez-vous que les balais d’essuie-glace remplissent bien leur fonction.

4) Vérifiez la pression et l'usure des pneus : Une bande de roulement usée peut faire en sorte que le pneu perd contact avec la chaussée, ce qui réduit l'efficacité de la conduite et du freinage. Cette perte de traction peut aussi entraîner le dérapage ou l'aquaplanage. Il est donc essentiel de vérifier souvent la bande de roulement des pneus, particulièrement avant les pluies du printemps, qui entraînent l'accumulation d'eau sur les routes.

Le sous-gonflage des pneus réduit la durée de vie de la bande de roulement, augmente la consommation d'essence et peut entraîner  des dommages aux pneus ou les empêcher de remplir leur fonction. Comme la perméabilité des pneus leur font  normalement perdre une petite quantité de pression (jusqu'à 2 psi par mois), vous devriez vérifier la pression des pneus au moins une fois par mois. Selon Ralph Warner, directeur des opérations à l'Association canadienne de l'industrie du caoutchouc, « Un sousgonflage de 8 psi ne serait-ce que d'un seul pneu peut entraîner une surconsommation additionnelle équivalant à la consommation de deux semaines de carburant par année! »

Les variations de température, facteur plutôt important étant donné le climat canadien, peuvent aussi entraîner des fluctuations de la pression des pneus. Chaque fluctuation de 5 degrés C entraîne un changement d'environ 1 lb/po(2) de la pression. Par  conséquent, une hausse de 15 degrés C de la température pourrait résulter en un surgonflage d'environ 3 lb/po(2). Ce sur-gonflage peut avoir des incidences négatives sur le comportement de la voiture, comme allonger les disances d'arrêt, et augmenter l'usure des pneus.

5) Vérifiez les liquides : La principale cause de pannes pendant l'été est la surchauffe, qui peut être causée par des niveaux insuffisants de liquide de refroidissement ou d'huile. Comme les voitures ont tendance à consommer plus de liquides pendant l'hiver, les niveaux peuvent être insuffisants une fois le printemps venu. La vérification au printemps du niveau du liquide de refroidissement et de l'huile, avant les périodes de grande chaleur, peut vous épargner les maux de tête et les coûts associés à la surchauffe de votre véhicule.

6) Entretien du dessous de caisse : Les produits chimiques et le sel utilisés pour faire fondre la glace et la neige sur les routes pendant l'hiver se retrouvent sur le dessous de caisse de votre véhicule. S'ils ne sont pas enlevés, ils peuvent accélérer la corrosion par la rouille et la détérioration des canalisations de carburant, du châssis, du plancher et du système d'échappement de votre véhicule. Pour prévenir la corrosion par la rouille, nettoyer complètement à grande eau le dessous de caisse et les passages de roue avec de l'eau tiède ou froide à la fin de chaque hiver.

Accordez une attention spéciale aux endroits où s'incrustent la boue et la poussière, comme le bas des portes et le bas de caisse, puisque mouiller ces impuretés sans les enlever peut causer plus de tort que de bien. Il est généralement préférable de demander à un mécanicien qualifié de procéder à la plupart des réparations et à la maintenance.

L'idéal consiste à confier votre voiture à un concessionnaire reconnu puisque c'est lui qui connaît le mieux votre voiture et qu'il utilise des pièces d'origine conçues spécifiquement pour votre véhicule. Ainsi, la prochaine fois que vous irez chez votre concessionnaire, demandez au conseiller en service s'il offre un service d'entretien printanier. Certains constructeurs incluent ces services à leur calendrier normal d'entretien du véhicule. « Avec les routes glacées, les températures froides, le sel et les produits chimiques, nous savons que les hivers canadiens peuvent mettre votre voiture à rude épreuve », concède Mme Colman.

« C'est pourquoi Mazda Canada tient compte de ces conditions uniques pour adapter ses calendriers d'entretien afin que les véhicules de ses clients fassent l'objet des soins et du service appropriés. »

Mazda Canada

Pour partager :