Suzuki Splash, un minispace urbain

Pour partager :

Traversons l’Atlantique, et intéressons-nous à un petit véhicule, un minispace pour être plus précis. Son nom : Splash. Son constructeur : Suzuki. Disponible en europe, et en Inde sous le nom de Suzuki Ritz, ce petit véhicule urbain est parfait pour les jeunes couples ou les petites familles actives.

Suzuki Splash 2012 - Le Blog Auto.ca

C’est un véhicule qui est très proche de la Suzuki Swift, avec qui il partage sa plateforme, remplaçant du Suzuki Wagon R+. Ce dernier a connu un gros succès au Japon et à même été en tête des ventes au pays du soleil levant, durant les années 2004 à 2008, et cela toutes catégories d’automobiles confondues. En 2006, le constructeur japonais annonçait son remplaçant en présentant le « projet Splash », un concept qui préfigurait la version de série. En 2007, la version définitive de la Suzuki Splash a été présentée en première mondiale à Francfort, puis au Salon de l’automobile de Tokyo. C’est en mars 2008 que sa commercialisation commence en europe, pour un prix légèrement supérieur à 10 000 euros. Contrairement au Wagon R+, elle abandonne le style cubique pour laisser place à des lignes beaucoup plus rondes et dynamiques.

Le constructeur nippon la qualifie comme « une petite familiale amusante, pratique et conviviale ». Également « très fonctionnelle, avec un certain style et de l’espace ». Véhicule à traction avant, elle mesure 3,77 mètres de long, soit 20 cm de plus que sa devancière, 1,59 mètre de large, 1,68 mètre de haut et possède un empattement de 2,36 mètres. Disposant de 5 portes et 5 places, la Suzuki Splash est conseillée pour une utilisation urbaine active, privilégiant les jeunes couples ou les familles peu nombreuses. Sa tenue de route est vraiment très bonne et sa position d’assise est surélevée de 5 cm pour une meilleure visibilité. Pour le millésime 2012, son constructeur lui a apporté un petit restylage estival, qui se compose d’une nouvelle face avant, d’un bouclier arrière redessiné, de lignes plus modernes, d’un nouveau capot moteur et d’un intérieur mis à jour, notamment au niveau de la sellerie. Dans le même temps, Suzuki vient d’annoncer sa commercialisation en Grande-Bretagne, afin d’augmenter sa popularité.

Trois motorisations sont proposées, mais elles ne sont pas toutes disponibles sur les marchés où la Splash est commercialisée. Le plus petit est un moteur à essence à 3 cylindres d’une cylindrée de 1,0 litre qui développe 68 chevaux. Sa consommation mixte est estimée à 4,8 litres aux 100 km et ses émissions de CO2 à 109 g/km. Le second moteur à essence est un bloc à 4 cylindres de 1,2 litre qui développe la puissance de 94 chevaux. Avec une vitesse maximale de 175 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en 12,3 secondes, le constructeur japonais a misé sur l’économie de carburant, avec une moyenne estimée à 5,7 litres aux 100 km et seulement 131 g/km de CO2. Le troisième et dernier moteur est un diesel d’origine Fiat à 4 cylindres de 1,3 litre, qui développe 75 chevaux et possède une consommation de carburant mixte de 5,0 litres aux 100 km. Deux types de transmissions sont offerts : une boite manuelle à 5 vitesses ou une automatique à 4 rapports, mais disponible seulement avec le moteur de 1,2 litre.

La Suzuki Splash est un véhicule très peu connu en Amérique du Nord, étant donné qu’il n’est pas commercialisé de ce côté-là. Mais sa popularité est grandissante en europe, et avec le petit restylage pour 2012, Suzuki compte sur lui pour rehausser un peu ses ventes.

Brian Oudart - Le Blog Auto.ca

Pour partager :