Tatra T603 1955-1975

Pour partager :

La voiture mystère de la dernière édition était la Tatra T603, une voiture de prestige fabriquée en Tchécoslovaquie durant l’ère communiste. Dotée d’une allure sans pareil, la T603 était destinée aux personnages importants du gouvernement, du Parti Communiste et autres notables des pays du Rideau de Fer. Fabriquées à la main, elle se voulant l’égale des meilleures productions du monde libre. En plus de l’allure, la conception mécanique était tout aussi originale avec un moteur V8 de 2,6 litres refroidi à l’air et placé en porte-à-faux à l’arrière, tout comme les Volkswagen. Cette similitude mécanique n’a rien de fortuit puisque Hans Ledwinka, à l’origine de cette conception, partagea ses idées avec Ferdinand Porsche, père de la Coccinelle.

La T603 est une grande voiture à l’habitabilité impressionnante, six personnes peuvent y prendre place facilement, en plus d’être souple et confortable. Les performances, pour l’époque, étaient d’un très bon niveau. Il faut dire que le V8 de 95 CV n’était pas avare de performances mais la forte proportion de poids sur l’essieu arrière rendait la conduite à haute vitesse délicate, pour être poli. Produite en très petite série, 20 000 exemplaires en 20 ans, la T603 représentait, et représente toujours, les années noires du communisme. D’ailleurs, les chiffres de production varient selon les sources car souvent les voitures fatiguées étaient retournées à l’usine pour y être reconstruites. Donc, selon certains spécialistes, plusieurs voitures neuves étaient en fait des voitures restaurées à la perfection. Bel exemple de recyclage à la mode communiste.

Le reste de la fiche technique est aussi original, avec une suspension indépendante aux quatre roues avec jambes de force à l’avant et un essieu oscillant à l’arrière, une boîte de vitesse à quatre rapports, quatre larges tambours ventilés et une direction à crémaillère. Le moteur était du type hémisphérique (Chrysler n’a rien inventé…) et utilisait deux carburateurs à double corps. Le refroidissement était assuré par deux ventilateurs et contrôlé par des volets thermostatiques.

Il y a quelques années, j’ai eu le loisir de suivre une de ces voitures dans les rues désertes du centre-ville de Montréal, au petit matin. À ce que j’ai déduit, ce devait être un tournage de cinéma. Mais à chaque arrêt, je m’attendais à voir sortir de la voiture des sbires à la mine sombre, chapeau enfoncé sur les yeux, pour aller chercher de force un opposant au régime. Il faut dire que cette scène imaginaire s’est déroulée à de nombreuses reprises dans le passé et que Costa-Gravas, le réalisateur de cinéma, l’a très bien filmée dans son film L’Aveu avec Yves Montand. Un classique, tout comme la Tatra du film.

Le Blog Auto

Pour partager :