Toyota Camry Hybrid 2017 – la solution facile

Pour partager :

La dernière solution que je vous offre si vous voulez faire très peu d’efforts pour diminuer votre dépendance au pétrole, c’est la voiture hybride. Vous n’aurez pas à brancher la voiture et vous n’aurez aucun inconvénient dans vos trajets quotidiens. Vous pourrez toutefois retrancher quelques litres aux 100 kilomètres de votre consommation d’essence et profiter d’à peu près la même puissance que le modèle conventionnel. De plus, le système Hybrid Synergy Drive de Toyota a fait ses preuves, étant sur le marché depuis près de 20 ans.

Au premier abord, la silhouette est assez classique et n’a pas beaucoup évolué au cours des 10 dernières années. Une photo tirée de mes archives de 2007 ne montrait pas beaucoup de différences entre les deux modèles. C’est toutefois une situation qui permet de conserver une excellente valeur de revente. Une recherche rapide sur le moteur de recherche d’autoexpert.ca m’a permis de constater qu’un modèle 2007 bien entretenu peut se vendre près de 10 000 $. Pas mal pour une voiture de 10 ans!

On parle souvent de la Toyota Corolla comme d’une voiture ennuyante à conduire, mais la Camry n’offre pas beaucoup plus de sensations exaltantes. C’est probablement ce qui fait son succès. On sait à quoi s’attendre et la voiture est très fiable. Le groupe motopropulseur de la version hybride est un quatre cylindres de 2,5 litres couplé à un moteur électrique fournissant une puissance combinée de 200 chevaux, un peu plus qu’avec le quatre cylindres. On peut même sélectionner un mode EV, mais si vous êtes capable de trouver les critères idéaux pour qu’il ne se désactive pas, vous êtes un expert! En fait, passé 40 km/h, il n’est plus possible de l’activer. La transmission automatique est une CVT (variation continue) comme c’est souvent le cas avec les voitures hybrides. Elle n’a pas été désagréable à l’usage. Le duo moteur/transmission n’offre pas des performances à vous caler dans votre siège, mais il est possible d’obtenir de bonnes reprises en appuyant fortement sur l’accélérateur, les moteurs thermique et électrique fonctionnant alors en équipe. Sinon, lorsque la puissance n’est pas indispensable, la voiture roule parfois en mode électrique seulement pendant plusieurs secondes.

2017-toyota-camry-hybrid-arr

Le truc avec ces voitures hybrides est de prévoir ses arrêts. Il ne faut pas freiner à la dernière minute ou redémarrer rapidement. Lorsque vous ralentissez ou freinez, le système régénératif accumule de l’énergie qui serait autrement perdue. Au redémarrage, si vous accélérez brusquement, vos efforts pour accumuler de l’énergie ne serviront à rien. Il faut donc adapter votre façon de conduire pour pouvoir tirer profit de toutes les astuces visant à bruler le moins d’essence possible.

Mis à part la disparition du tachymètre, le tableau de bord du modèle hybride ressemble parfaitement à celui de la version à essence seulement. Le modèle XLE essayé offrait le système de navigation facile à programmer sur l’écran. Pour ce qui est des commandes vocales, je n’ai jamais réussi. Dans les menus du système d’infodivertissement, il y avait une section « Entretien » permettant d’y enregistrer tout ce qui concerne l’entretien du véhicule. Une belle fonction si vous avez envie de revendre votre véhicule plus tard. Le propriétaire suivant verra que vous en avez pris soin. C’est assez intuitif comme système, mais il faudra retravailler les commandes vocales. La sonorisation JBL est très agréable et, heureusement, on a préservé la fente des disques compacts pour les vieux comme moi! Enfin, soulignons la présence d’un système de recharge sans fil pour les téléphones cellulaires, pourvu qu’ils soient compatibles.

2017-toyota-camry-hybrid-dash

Toutes les personnes présentes dans l’habitacle seront bien assises, même à l’arrière où l’espace pour les jambes est excellent. Le coffre est de bonne dimension pour une voiture hybride même si le seuil est un peu haut. Par contre, vous ne pourrez pas l’agrandir beaucoup en abaissant la banquette, car c’est là que se trouvent les batteries. Il n’y a donc que le côté droit de la banquette qui peut se rabattre et, encore là, l’espace dégagé est assez petit.

La Toyota Camry, c’est la Corolla des voitures intermédiaires. Pas de grandes émotions, mais une fiabilité enviable. Pour ce qui est du modèle hybride, le système Toyota Synergy Drive est là depuis de nombreuses années. Pas d’inquiétude à son endroit. La conduite de la Camry Hybrid 2017 est rassurante, douce et tranquille. Si la Camry vous intéresse, la version Hybrid ne vous pénalisera pas trop quant à l’espace de chargement et vous dépendrez un peu moins des pétrolières.

FICHE TECHNIQUE DU MODÈLE À L’ESSAI
Toyota Camry Hybrid XLE 2017

Moteur : quatre cylindres 2,5 litres + moteur électrique
Puissance : combinée de 200 chevaux
Transmission : à variation continue à commande électronique
Direction : assistée électrique
Freins : disques ventilés avant, disques pleins arrière, assistés, système de freinage par récupération intégré
Pneus : P215/55R17 toutes saisons, pneu de secours temporaire
Roues : de 17 pouces en alliage d’aluminium au fini exclusif
Prix : 38 639 $ + taxes

CONDITIONS DE L’ESSAI

Date de l’essai : 14 au 21 novembre 2016
Météo : soleil et pluie, entre 1 et 14 °C.
Distance parcourue : 959,9 km (83 % autoroute)
Consommation affichée : 6,7 L/100 km

Par Christian Gagnon – leblogauto.ca

Pour partager :

One thought on “Toyota Camry Hybrid 2017 – la solution facile

  • 17 février 2017 à 5 h 30 min
    Permalink

    Moteur de base bien adapté avec du confort et espace.
    Prix de base intéressant et V6 puissant.
    Technologie a revoir par contre.

Les commentaires sont fermés.