Toyota offre ses brevets concernant la pile à combustible

Pour partager :

Toyota Mirai 2016
Toyota offre ses brevets concernant la pile à combustible

Un peu comme l'avait fait Tesla au mois de juin 2014 avec ses brevets concernant les véhicules électriques, Toyota a annoncé au CES (Consumer Electronics Show) lundi dernier qu'elle ouvrait plus de 5600 brevets liés à ses technologies de pile à combustible, certains en lien direct avec la Toyota Mirai, la voiture à hydrogène présentée par Toyota il y a quelques semaines.

Il faut comprendre que, jusqu'à maintenant, les véhicules à pile à combustible ne sont pas légion. À part la Californie qui supporte activement la conception de ces modèles par une législation contraignante pour les constructeurs, il n'y a pas de véritable engouement de la part des consommateurs. C'est pourquoi Toyota pense qu'en n'exigeant pas de redevances pour l'utilisation de ses brevets, elle stimulera cette technologie, permettra d'abaisser les prix des véhicules et intéressera plus de clients.

Toyota Mirai 2016 - Intérieur

C'est donc 5680 brevets qui seront offerts sans exiger de redevances. Parmi ceux-ci, 1970 concerne la pile elle-même, 290 sont liés aux réservoirs à hydrogène haute pression, 3350 sont applicables aux logiciels de gestion du système de pile à combustible et 70 ont été enregistrés pour la production et la distribution d'hydrogène.

Toyota signale que la collaboration entre les constructeurs est cruciale pour le lancement d'une première génération de véhicules à pile à combustible entre 2015 et 2020. Toyota avait aussi offert des brevets lorsqu'elle a lancé ses voitures hybrides il y a plusieurs années, mais c'est la première fois qu'elle n'exigera pas de redevances.

Jusqu'à 2020, les brevets sont offerts aux constructeurs automobiles qui produiront et vendront des véhicules à pile à combustible, aux fournisseurs de pièces pour ces véhicules ainsi qu'aux entreprises d'énergie qui établiront et exploiteront des postes de ravitaillement. Les fabricants d'autobus et d'équipements industriels pourront aussi se prévaloir de cet avantage. En ce qui concerne les secteurs extérieurs au transport, Toyota évaluera les demandes.

Toyota Mirai 2016 - Extérieur

La contrepartie des compagnies demanderesses, puisque Toyota n'exigera pas de redevances, est qu'elles partagent avec elle, sans demander de redevances, leurs brevets relatifs à la pile à combustible. Toyota ne l'exigera pas, mais, entre vous et moi, ce serait très mal vu que ces compagnies refusent.

La Toyota Mirai, qui veut dire «futur» en japonais, sera la première voiture à pile à combustible à être commercialisé. Toyota planifie en assembler 700 afin de les vendre un peu partout à travers le monde en 2015. Les ventes sont déjà commencées au Japon où on peut l'acquérir pour 6,7 millions de yens, soit à peu près 57 400$US. Le gouvernement japonais offre une aide de 2 millions de yens par voiture, soit environ 19 600$US. La voiture devrait être offerte en Californie au milieu de 2015 pour environ le même prix. Pour l'Europe, la date de commercialisation est prévue pour septembre 2015 et elle ne sera d'abord vendue qu'au Royaume-Uni, en Allemagne et au Danemark, puis dans les autres pays en 2017.

Décidément, l'avenir de l'automobile empruntera plusieurs avenues toutes plus intéressantes les unes que les autres!

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :