Un gadget digne de Bond, James Bond

Pour partager :


Comme le personnage de cinéma, le propriétaire d’une DBS peut communiquer avec sa voiture au travers de sa montre.

Vous n’êtes pas sans savoir que James Bond incarne un personnage à la fois raffiné et féroce, voire brutal. Aston Martin, la marque automobile anglaise privilégiée par M. Bond, a introduit il y a près d’un mois sa nouvelle Aston Martin DBS, tout à fait à l’image de l’agent secret. Jamais le mariage entre Bond et Aston Martin n’aura été aussi cousu.

Même si l’arrivée de la DBS signe l’arrêt de production de la Vanquish, Aston Martin n’envisage pas du tout la DBS comme la remplaçante de cette bête féroce. Qualifiée par l’usine d’animal foncièrement différent avec plus de sensibilité, plus de confort, plus de qualité, cette voiture a été conçue pour incarner un rôle bien différent : combler le fossé entre le modèle de série DB9 et son évolution DBR9 taillée pour la course.

Selon le constructeur, «  la voiture est un mélange séduisant de raffinement et de puissance à l’état brut… l’expression ultime du savoir faire technique d’Aston Martin ». Les vendeurs ne tarissent pas d’éloges sur cette nouveauté qu’ils considèrent comme leur produit ultime.

Inspirée de la DB9, mais profondément remaniée, la Aston Martin DBS est plus légère, avec des panneaux de carrosserie en fibre de carbone et pour la première fois sur un modèle Aston Martin, des freins en carbonecéramique (ce qui permet de gagner 12,5 kg). Elle est également plus agile paraît-il, grâce à un avant élargi et des jantes de 20 pouces montées de pneus spécialement conçus par Pirelli.

L'Aston Martin DB9 est aussi plus puissante avec son moteur V12 6,0 litres de 510 chevaux, avec des admissions d’air profilées et autres améliorations dédiées à l’augmentation des performances et… à l’esthétique. À ce sujet, des sièges en fibre de carbone et Kevlar plus légers et directement issus du domaine de l’aviation sont disponibles en option.

James Bond tout craché

L'Aston Martin DBS possède un système de démarrage plutôt inhabituel. Au lieu d’utiliser une clé, le conducteur doit placer un saphir dans un boîtier en acier logé dans le tableau de bord. Le petit bijou devient alors rouge et le doux vrombissement du moteur se fait entendre.  Aston Martin a également créé un partenariat très spécial avec la manufacture de haute horlogerie qu’est Jaeger LeCoultre.

La montre AMVOX2 DBS, disponible uniquement pour les propriétaires d’une DBS, contient un transpondeur qui permet de déverrouiller et de démarrer la voiture : du James Bond tout craché ! Difficile de résister à cet accessoire qui coûte 30 000 dollars quand on est l’heureux propriétaire d’une DBS d’une valeur de 360 000 dollars.

Nec plus ultra l’industrie automobile, la Aston Martin DBS est un cocktail explosif : elle représente un mélange élégant et exclusif de haute technologie et de tradition, d’analogique et de numérique, d’ingénierie et de création, de luxe et d’agressivité sobre. C’est tout simplement la voiture idéale pour M. Bond : sereine mais avec du potentiel sous le capot.


autoExpert.ca

Pour partager :