Un prototype en liberté

Pour partager :

Récemment, les habitants de Copenhague très au fait de l’automobile et à l’oeil exercé auront pu apercevoir en avant-première la prochaine Volvo S60 qui sera lancée l’année prochaine. En effet, un prototype maquillé de cette nouvelle berline a sillonné les rues de la capitale danoise afin de procéder à des essais d’une technologie révolutionnaire capable de détecter la présence d’un piéton devant la voiture et d’actionner automatiquement le système de freinage pour éviter l’accident, si le conducteur ne réagit pas à temps.

Cette nouvelle technologie, appelée « Collision Warning with Full Auto Brake and Pedestrian Detection » (avertisseur anticollision avec freinage automatique à pleine puissance et détection des piétons) sera lancée en même temps que la nouvelle Volvo S60 en 2010. Cela fait déjà dix ans que les experts en sécurité de Volvo travaillent sur la détection de piétons et, pour ce faire, envoient régulièrement des voitures d’essai parcourir le monde. Cette fois, elles étaient dans les rues encombrées de Copenhague.

« Des facteurs comme la densité du trafic, les conditions routières et le climat doivent être pris en compte dans la conception d’un tel système. Au total, nous avons recueilli plus de 500 000 km de données réelles qui nous seront directement utiles et que nous pourrons également exploiter pour réaliser des simulations informatiques de qualité, » nous explique Thomas Broberg, conseiller en sécurité chez Volvo Cars.

Protéger l’usager vulnérable

Le niveau de sécurité assuré par ce système représente pour Volvo une nouvelle étape dans la recherche et le développement inlassables des technologies capables de détecter les situations accidentogènes et d’aider le conducteur à éviter le pire, ou du moins à en réduire les conséquences, en l’assistant au cours du processus décisionnel.

« Jusqu’à présent, nous avions développé des systèmes pour aider le conducteur à éviter les collisions avec d’autres véhicules. Aujourd’hui, nous avons accompli un pas de géant avec une fonction qui renforce également la sécurité des usagers de la route les plus vulnérables. De plus, nous sommes passés d’une puissance de freinage limitée à 50 % à la pleine puissance. A notre connaissance, aucun de nos concurrents n’a autant progressé dans ce domaine, » poursuit Thomas Broberg qui ajoute : « Cette technologie nous permet d’aller largement de l’avant dans la réalisation de notre vision à long terme qui est de concevoir des voitures qui ne créeront plus d’accidents. Notre objectif pour 2020 est que plus personne ne soit tué ou gravement blessé dans une Volvo. »

Les accidents mêlant voitures et piétons sont courants en ville

Rien que dans les capitales des pays de l’Union Européenne, 1560 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la route en 2007… dont 43% sont des piétons. En cas d’accident avec un piéton, la vitesse de la voiture est d’une importance considérable. Pour un piéton, le risque d’être tué suite à un choc à 50 km/h est 85% plus élevé qu’à 25 km/h.

« Notre objectif est de faire en sorte qu’avec cette technologie, il soit possible, à moins de 25 km/h, d’éviter les collisions avec les piétons. Si la voiture roule plus vite, l’objectif est alors de réduire autant que possible la vitesse d’impact. Dans la plupart des cas, nous pouvons obtenir une réduction des forces engendrées d’environ 75%. Si l’on considère le grand nombre de piétons qui perdent la vie lors d’accidents avec des voitures, le simple fait de réduire de 20% le risque de mortalité avec ce nouveau système fera une grande différence. Et dans certains cas, la réduction de mortalité pour atteindre 85 %, » conclut Thomas Broberg.

Un avertissement d’abord, puis un freinage automatique si nécessaire

Le système se compose d’un nouveau radar bimode intégré à la calandre, d’une caméra située derrière le rétroviseur intérieur et d’une unité centrale. Radar et caméra surveillent en permanence la route devant la voiture. Le radar détecte les objets et mesure la distance entre eux et la voiture. Quant à la caméra, son rôle est de déterminer de quel type d’objet il s’agit.

En cas d’urgence, le conducteur est tout d’abord averti par un signal sonore accompagné d’un signal clignotant dans l’affichage tête haute du pare-brise. Afin de susciter une réaction immédiate et instinctive, l’avertissement visuel prend la forme d’un feu stop subitement allumé. Si le conducteur ne réagit pas à ces avertissements, et que le système détermine qu’une collision est imminente, celui-ci prend l’initiative de déclencher un freinage à pleine puissance.

« Le déploiement du freinage automatique exige une identification de l’objet confirmée tant par le radar que par la caméra. Grâce à des capteurs dernier cri, il est désormais possible de freiner automatiquement à pleine puissance, » explique Thomas Broberg.

Trouver une Volvo à vendre sur autoExpert.ca

Le Blog Auto • Volvo Cars AG

Pour partager :