Une voiture connue… mais méconnue!

Pour partager :

Taxi Checker à New York

Tout le monde connait les taxis jaunes de New York. Difficile de ne pas les connaître, les rues de la Grosse Pomme en sont remplies. Toutefois, avant les Ford Crown Victoria et tous les autres modèles, il n'y avait pratiquement qu'un seul modèle en circulation, la Checker.

Checker Motors Corporation était un manufacturier de véhicules basé à Kalamazoo au Michigan. Checker Motors a été créé en 1922 par Morris Markin. Checker a fabriqué cette voiture qui était appréciée des compagnies de taxi pour sa durabilité en usage intense. Des caractéristiques comme la large banquette arrière et le grand coffre en faisaient une voiture idéale pour les flottes de taxi. Les derniers modèles ont été produits en 1982.

Dans ses premières années, Markin n'a pas que produit des véhicules, mais il était aussi le propriétaire de Checker Cab, une compagnie en compétition directe avec John D. Hertz, le proprio de la compagnie Yellow Cab. Dans les années 30, Checker construisait aussi des remorques pour Sears-Roebuck et des cabines de camions pour Ford. Checker a aussi produit des prototypes de jeeps testés par l'armée américaine. Ils s'appelaient Bantam, avaient quatre roues motrices et directionnelles.

Le design des Checker ne changeait pas souvent. Malkin conservait certaines caractéristiques longtemps après qu'elles soient discontinuées par les autres constructeurs. Les Checker se contentaient de dénominations alphanumériques plutôt que de véritables noms. L'exception à cette règle est la Checker Aerobus. C'était une version très allongée du modèle régulier qui avait la particularité d'avoir plusieurs rangées de sièges, chacune avec ses propres portières. En somme, une sorte d'autobus jaune!

Entre 1922 et 1959, la production de Checker était presque exclusivement dédiée à l'industrie du taxi. Checker a fait son entrée sur le marché de la voiture personnelle lorsque les ventes commerciales ont diminué. Plusieurs modèles ont été introduits, notamment la Superba et la Marathon, mais elles étaient aussi utilitaires que leurs contreparties commerciales. Elles avaient un tableau de bord plat avec plusieurs cadrans ronds, demeuré inchangé jusqu'à la toute fin en 1982. Les tapis de caoutchouc remplaçaient la moquette des autres modèles. Les planchers étaient plats, facilitant l'entrée et la sortie du véhicule.

Les Checker «civils» étaient propulsés par un moteur Continental six-cylindres en ligne. Celui-ci était utilisé dans des douzaines de modèles de voitures, incluant certaines Kaiser-Frazer, et de camions depuis les années 30. Deux versions étaient offertes, une de 80 chevaux et l'autre de 122 chevaux. La transmission manuelle à trois rapports au volant était de série, alors qu'une automatique Borg-Warner à trois rapports était en option.

Checker publicisait ses voitures en parlant de durabilité et de style inchangé. Checker promettait aussi que celle-ci pouvait atteindre 200 000 milles alors qu'à cette époque, les constructeurs américains avaient beaucoup de difficulté à tenir leurs promesses.

En 1982, Checker cessa la production de ses taxis alors que les ventes étaient de moins de 1000 voitures par année. Le dernier taxi Checker en opération a été retiré des rues de New York en 2010.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :