Vettel gagne, Infiniti Red Bull Racing jubile

Pour partager :

Grand Prix Indien 2013

Avec encore trois courses à faire sur une saison de Formule Un qui en compte 19, Sebastian Vettel a mis la main sur le Championnat des Pilotes. Par la même occasion, Infiniti Red Bull Racing remporte le Championnat des Constructeurs pour la quatrième fois consécutive. Vettel devient le plus jeune quadruple champion dans toute l’histoire de la Formule Un.

Sebastian Vettel et Infiniti Red Bull Racing ont dominé la saison 2013, avec dix victoires et 18 podiums, afin de remporter les deux titres, trois Grands Prix avant la fin de la saison.

C’est en Inde que tout s’est décidé dimanche, lorsque Vettel a traversé le fil d’arrivée, une demi-minute devant la Mercedes de Nico Rosberg et la Lotus de Romain Grosjean. Toutefois, Vettel retiendra son enthousiasme jusqu’à la fin de la saison, lorsque son quatrième championnat sera officiel.

«La voiture était phénoménale aujourd’hui. Pour être honnête, elle l’a été toute la saison. Je n’aurais pu demander mieux», a déclaré Vettel. «Je voudrais dire un gros merci à toute l’équipe, à tous ceux qui étaient derrière nous. Ce ne fut pas une saison facile, même si, de l’extérieur, les gens ont pensé que tout était acquis depuis longtemps, lors des dernières courses. L’un dans l’autre, je crois que c’était une saison difficile.»

Personnellement, Vettel a trouvé la saison difficile. Se faire huer, même lorsqu’on n’a rien fait de mal, n’est jamais facile. Il est toutefois très fier d’avoir rejoint des légendes comme Prost, Fangio et Michael en remportant ce quatrième championnat.

L’Allemand a connu un bon départ, lui qui partait de la première position sur la grille de départ. Toutefois, les pneus à gomme molle installés au départ ont dû être changés après seulement deux tours, ce qui l’a relégué au 17e rang. Qu’à cela ne tienne, dix tours plus tard, il harcelait la Force India de Adrian Sutil au 6e rang.

Mark Webber, l’autre pilote d’Infiniti Red Bull Racing, s’est bien bataillé pendant toute la course, parfois même avec Vettel. Dommage qu’au quarantième tour, un problème d’alternateur est venu mettre fin à sa course de façon prématurée.

Nico Rosberg a offert une belle performance afin de réclamer le deuxième rang. Le pilote de Mercedes a connu une course sans faille avec deux arrêts aux puits. Avec neuf tours à faire, il rejoignait Kimi Raikkonen qui, lui, ralentissait rapidement.

Il faut dire que le Finlandais a tenté de faire la course en arrêtant qu’une seule fois. Le pilote de Lotus a commencé la course sur des pneus à gomme molle. Dès le 7e tour, ceux-ci sont changés pour des pneus à gomme moyenne. Curieusement, il a gardé ces pneus pendant les 51 tours suivants, essayant de préserver ses pneus jusqu’à la ligne d’arrivée.

Finalement, outre Vettel et Rosberg, Grosjean est arrivé troisième, Massa 4e, Perez 5e, Hamilton 6e, Raikkonen 7e, di Resta 8e, Sutil 9e et le dernier point va à Ricciardo.

Le prochain Grand Prix se tiendra à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, dès dimanche prochain.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :