Volvo S60 T6 AWD 2014 : elle n’est pas sans défauts

Pour partager :

Volvo S60 T6 2014

Parmi les voitures de luxe, Volvo est probablement celle qui est la plus axée sur la sécurité. C’était un avantage certain autrefois, mais maintenant, tous les constructeurs ont cet élément à cœur, car il attire les yeux des acheteurs sur leurs véhicules. La surenchère de gadgets favorisant la sécurité est une réalité et Volvo en a toute une panoplie dont certains ont reçu des récompenses, dont le fameux City Safety. Ce système pourrait carrément vous permettre d’éviter une collision à basse vitesse, si vous n’êtes pas attentif à ce qui se passe devant vous. Et c’est malheureusement de plus en plus fréquent aujourd’hui.

Volvo S60 T6 2014 - Intérieur

Je ne vous cacherai pas que, j’aime conduire une Volvo. Lorsqu’on prend place à bord, on sent une impression de solidité. Même si la marque Volvo a été vendue aux Chinois, il y a quelques années, rien n’a encore changé dans cette voiture scandinave. Les sièges sport optionnels de la Volvo S60 T6 nous entourent littéralement. Leur support latéral est impressionnant pour une berline. Le volant se prend bien en main, et il était chauffant dans mon véhicule d’essai, une petite attention à laquelle on s’habitue rapidement. La nacelle des cadrans peut maintenant être personnalisée selon trois modes : gris classique, vert éco ou rouge sport. Chaque mode offre des détails différents selon sa fonction. Par exemple, le vert vous indique si votre conduite est écoénergétique, tandis que le rouge met le tachymètre et la vitesse en valeur. Le système audio est très performant et prend en charge le iPod et les appareils Bluetooth.

Volvo S60 T6 2014 - Tableau de bord

Un petit mot sur le système de navigation. Son interface de nuit est passablement terne, puisqu’il n’y a pratiquement que du gris. Lors d’un trajet programmé, si vous déviez de la route déterminée par le GPS, il lui prend quelquefois beaucoup de temps pour déterminer un autre chemin. De plus, caractéristique inconcevable pour une compagnie prônant la sécurité comme Volvo, on peut le programmer pendant que l’on conduit! Sa programmation n’est pas facile, car il faut se servir d’une molette ou des nombreuses touches de téléphone, soit appuyer quatre fois sur 7 pour écrire un S! Pas de programmation vocale.

Volvo S60 T6 2014 - Places arrières

Même si les sièges sont confortables, l’espace est assez restreint et c’est encore pire à l’arrière. C’est malheureusement un défaut de ces Volvo qui s’est transmis avec les générations. Le coffre à bagages est de bonnes dimensions et une trappe à skis a été intégrée à la banquette arrière. Si ce n’est pas suffisant, vous pouvez abaisser la banquette, mais son fonctionnement n’est pas parfait. La poignée, à l’apparence fragile, qui sert à déclencher les deux parties de la banquette est dans le coffre. Il faut donc s’étirer (et risquer de se salir) pour pousser la banquette vers le bas ou aller dans l’auto pour la tirer. Pas évident!

Volvo S60 T6 2014 - Face avant

La silhouette de la S60, légèrement modifiée pour 2014, présente une partie arrière vraiment sportive. Il faut donc que les performances soient au rendez-vous. Et c’est le cas. Le moteur est un six cylindres en ligne turbocompressé de 3,0 litres produisant 300 chevaux à 5600 tours/minute et 325 livres-pied de couple à seulement 2100 tr./min. La transmission est automatique à six rapports avec mode séquentiel et palettes au volant. Concernant ces palettes, elles sont intégrées au volant, et non sur la colonne de direction, et elles sont courtes, ce qui fait qu’elles ne cachent pas ce qui est derrière. Avec ce mode, les changements de vitesse sont presque instantanés. Le moteur réagit rapidement à la commande de l’accélérateur, mais il y a tout de même un temps de réponse agaçant du turbo. Toutefois, lorsqu’il se met en marche, ça pousse! En plus, ce modèle est doté de la transmission intégrale, alors la traction est optimale.

Volvo S60 T6 2014 - Arrière

La suspension un peu sèche sur chaussée dégradée se laisse pardonner par l’excellente tenue de route de cette Volvo. Les freins sont, bien évidemment, à disques aux quatre roues. En plus de l’antiblocage, ils offrent l’assistance hydraulique au freinage, le système d’anticipation du freinage et l’aide au freinage déficient en plus d’être à commande hydraulique optimisée. Beaucoup de jargon technique pour dire qu’ils sont toujours prêts à arrêter la voiture. La direction est à crémaillère à assistance variable asservie à la vitesse en plus d’être paramétrable par le conducteur. Je l’ai trouvée un peu lourde à basse vitesse, mais il aurait peut-être fallu que je joue avec les paramètres.

Je n’ai évidemment pas testé toutes les caractéristiques de sécurité. Elles sont là pour vous éviter des blessures ou pour vous sauver la vie, et il faut présumer que Volvo les a bien mises à l’épreuve. La voiture est aussi pourvue de plein de caractéristiques de confort, comme les sièges arrière chauffants, les essuie-glaces détecteurs de pluie ou le changement automatique des feux de route. Son gros défaut est de laisser peu d’espace pour bien profiter de tout ce confort. Finalement, si je peux ajouter une qualité qui me plaît particulièrement : elle boit de l’essence régulière.

FICHE TECHNIQUE DU MODÈLE À L’ESSAI

Volvo S60 T6 AWD 2014
Moteur : 6 cylindres en ligne, 3,0 litres
Puissance : 300 chevaux à 5600 tours/minute
Couple : 325 livres-pied à 2100 tours/minute
Transmission : automatique à 6 rapports avec mode séquentiel
Direction : à crémaillère à assistance variable asservie à la vitesse
Freins : à disque ABS aux quatre roues
Roues : de 18 pouces
Prix : 57 350 $ + taxes

CONDITIONS DE L’ESSAI

Essayée du 18 au 25 novembre 2013
Beaucoup de soleil, un peu de pluie et de neige, entre -11 et 7 °C
Distance parcourue : 643,2 km (62 % autoroute)
Consommation : 10,0 L/100 km

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :